Prise de la bassine, Mauzé-sur-le-Mignon, 6 novembre 2021

Ce samedi à Mauzé-sur-le-Mignon était organisé une mobilisation contre les projets de méga-bassine. Ces méga-bassines accaparent l’eau au profit d’intérêts privés (principalement l’agriculture intensive par la FNSEA) et au détriment de l’intérêt général. Elles assèchent court d’eau et nappes phréatiques, détruisent la biodiversité. Soutenu par les autorités, bien qu’une bonne partie soit déclarée illégale, elles représentent un non-sens dans un monde en crise climatique. Plus d’info : photo 5, bassinesnonmerci.fr/, lessoulevementsdelaterre.org/. Après une mobilisation réussie en septembre dernier, l’objectif était de réitérer pareille mobilisation, pendant que le pouvoir blablate mesurettes écologique non-contraignantes à la cop26 de Glasgow. Objectif réussi en tous points. Tout d’abord la mobilisation a été importante, et parfois venant d’assez loin. Ensuite les manifestant·e·s ont réussi à accéder à la bassine immense voisine, responsable de l’assèchement du Mignon, et l’ont saboté. Enfin, la pompe remplissant la bassine, a elle aussi été sabotée. Mauzé-sur-le-Mignon devrait donc être bientôt à nouveau traversé par sa rivière. Le dispositif policier était assez important, pour autant, l’avantage des luttes rurales, c’est que les possibilités de contournement sont bien plus nombreuses, il s’agit alors d’occuper le terrain, avec le nombre de multiplier les flux de manifestant·e·s pour déborder le dispositif. En sous-nombre, les forces de l’ordre ont pourtant tenté bec et ongle d’empêcher jusqu’au dernier moment, et même après, l’accès à la bassine. C’était ridicule et démontrait l’incapacité du pouvoir à reconnaître et accepter une mise en déroute. Temps de travail : - prises de vue et trajet, 10h - sélection, traitement, publication, 4h