Pour la réouverture de la Maison de Peuple, Nantes, 20 décembre 2021

Lundi 20 décembre, à l’initiative de quelques personnes, l’ancienne Maison du Peuple a été réinvestie. L’objectif était de visibiliser la présence en nombre de lieu d’habitation dans la métropole, alors que trop de monde dors à la rue, dans un froid glacial à la veille de Noël. Il était aussi question de faire pression sur le propriétaire du lieu (le diocèse), la mairie et la préfecture, pour la réouverture de la maison du peuple, près de 12000m² inoccupés depuis fin juillet. En effet, de promesses de dossiers, en réunions infructueuses, le dossier est toujours au point mort pendant que le lieu se dégrade ainsi que les vivres et biens à l’intérieur dont ils n’ont jamais été permis d’être récupérés, contrairement à ce qui avait été promis. Au bout de 4h les autorités sont arrivées pour faire place nette et taper fort, littéralement en repoussant les personnes autour de la maison du peuple, mais aussi en plaçant les douze personnes présentes dans les lieux en garde à vue. Intimider, frapper, pour essayer d’étouffer et museler les aspirations de justice sociale, voilà un résumé des politiques locales et nationales ! Temps de travail : - 4h30 + 24h (prise de vues et garde à vue) - 2h45 (sélection, traitement, publication)