Réforme de l'assurance chômage, c'est toujours non ! 1er octobre 2021, Nantes

Ce vendredi, deux rendez-vous étaient donnés à l’initiative de Culture en Lutte autour de Nantes à l’occasion du passage en force de la réforme de l’assurance chômage, notamment de son nouveau calcul des indemnités permettant des économies de 2 milliards pour l’état sur le dos des précaires. Un geste particulièrement inique, alors que les Pandora Papers font surface et révèlent l’ampleur indécente et abyssale de la fraude fiscale à travers un monde qui brûle : plus de 9700 milliards d’euros, soit 59 piles de pièces de un euro entre la terre et la lune… C’est à dix heures, devant le théâtre Graslin qu’un groupe de chômeu·rs·ses bien encadré est partit traverser les rues de Nantes à la recherche de travail, l’objectif : interpeller la population sur la réforme entrant en vigueur. Le groupe a rejoint un rassemblement de retraités devant la préfecture demandant une revalorisation des pensions, avant de continuer sa route pour revenir au point de départ. Puis à dix-huit heures, un cortège s’est élancé depuis le CHU vers Graslin. L’objectif : interpeller la population sur le même thème et particulièrement sur la situation du monde de la culture. Place Graslin, le groupe s’est infiltré dans le théâtre pour y solliciter une entrevue avec la DRAC et Johanna Rolland. En attendant, c’est dans une ambiance festive et revendicative que les occupant·e·s ont investi·e la place et les marches. Y’avait comme un parfum d’occupation.